Par: John Ronald Reuel Tolkien

Le Résumé du lecteur

C’est avec ce livre que la Fantasy est née! 

Bilbo est un Hobbit sans histoire qui aime son confort et son entourage. Il rencontre un jour Gandalf le magicien; ce dernier veut l’enrôler dans une compagnie d’aventure. Quelle drôle d’idée! Mais malgré son refus, il reçoit la visite de 13 nains le lendemain. C’est à ce moment-là que tout commence et que Bilbo devra essayer de reprendre la montagne solitaire…

L’Avis du lecteur

On se prend d’amitié avec le personnage principal qui, on peut le dire, n’est pas un héros mais parvient toujours à arriver à ses fins. J’avoue avoir préféré Bilbo le Hobbit au Seigneur des Anneaux (du même auteur) , car moins long et moins sinistre. Certains passages peuvent paraître longs mais accrochez vous, ce récit est extraordinaire. Il est parsemé d’embûches et de rebondissements! Merci l’auteur, c’est magique!

La publication originale date de 1937.

La « Citation »

Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie.

Bilbo Le Hobbit

Le livre, L’auteur et le fanart

+Plus+

Et pour les paresseux, rebutés par les longues descriptions, je vous conseille également son adaptation en film, que j’ai adoré, elle est fidèle au livre.

Mais bon voici le plus:

Par Dixie39

– Maman, mais qu’est ce que tu es en train de lire ?
– Tu vois bien : Bilbo le Hobbit.
– Mais, tu sais que je l’ai lu quand j’étais en primaire !
– Bah, oui et alors ?
– Tu as 45 ans et tu lis Bilbo ?
– Déjà, j’en ai 44 encore pendant un mois ! Merci ! Et puis, je t’ai dit que j’allais lire de la Fantasy, alors je lis de la Fantasy.
– Tu lis Bilbo, mais tu lis pas Pratchett ! Pourquoi tu ne lis pas du Pratchett ?
– Parce que je commence par les bases !
– Et bien dans ce cas-là, il faudrait que tu lises les deux derniers tomes du Seigneur des anneaux. Tu as lu le premier, tu n’as pas lu les autres…
– Je sais, mais j’attends la sortie du tome 2 dans la nouvelle traduction.
– (soupir d’incompréhension couplé à une certaine forme de désespoir, non transcriptible en langage écrit, mais dont l’auteure de la critique ici présente, qui n’en a que le nom – de critique, bien sûr -, peut certifier de la justesse d’interprétation).
– …
– Et alors, cela te plaît, Bilbo ?
– Ca me rassure ! Cela t’intéresse quand même ! Et bah, j’aime bien ! C’est clair qu’on sent bien que cela a été écrit pour des enfants, mais c’est justement ce qui en fait son charme. Je me laisse porter par l’histoire et suis les aventures de Bilbo avec bienveillance, car je sais que c’est un livre fondateur. Et c’est plaisant de retrouver la genèse de ce que j’ai pu lire dans le premier tome du seigneur des anneaux. Le Gollum, par exemple. J’attendais ce passage avec impatience. Je suis presque déçue, car je pensais qu’il serait plus long. C’est fou l’imagination ! Mais, le lien est fait. En deux temps trois mouvements, Bilbo a l’anneau dans sa poche ! Cela tient à rien ! Quand tu réalises tout ce qui va en découler. Dans l’univers de Tolkien, mais pas que. Et depuis les années 30…
Combien de livres écrits pour des enfants sont encore en tête des ventes 80 ans plus tard ? A part peut-être « le petit prince ». Et t’en connais beaucoup des adultes qui se replongeraient dans la littérature jeunesse de cette époque ? Imagine, à la pause café :
« – Et tu lis quoi en ce moment ?
– Je dévore « le Père Castor à la ferme », c’est un truc de dingue !! Faut que j’arrive à le finir avant ce week end, car j’ai promis aux gamins qu’on regarderait le film, et j’aimerai vraiment pas l’avoir vu avant de finir le livre. Tu comprends, c’est pas pareil après.
– C’est clair. ça gâche tout !! »
Bon, j’arrête là ! Avant que vous ne pensiez, si ce n’est déjà fait, que cette critique part à vau-l’eau et que cela devient du grand n’importe quoi ! Mais franchement, qu’est-ce que je pouvais apporter de plus que 291 autres lecteurs avant moi ?
Un peu de vécu et une petite pointe d’humour…
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
« – Dis, tu vas le lire quand même un jour, Pratchett ?
– Oui, chéri. Je vais le lire un jour. C’est promis ! »

Copyrights de la page:
Photo fanart: Fanpop
Photo tolkien: Britannica
Photo livre: Now Novel
Photo mise en avant: New Statesman

+2